La revue de presse2016-11-26T14:25:57+00:00

La revue de presse

En quête d’une cabaret transformiste sympa ? Envie d’une soirée sympa ? Direction le 11e arrondissement de Paris, où nous avons eu un coup de coeur pour l’Artishow.

« Mon vrai métier, c’est la nuit/ que je l’exerce, travesti/ je suis artiste ».

Les paroles de Comme ils disent, la chanson de Charles Aznavour, sonnent juste ce soir-là. Les larmes débordent. Niché dans le XIe arrondissement de Paris, le cabaret Artishow, c’est un peu comme Chez Michou, sauf que le boss est moins connu que l’homme en bleue de la butte Montmartre.

Un spectacle hyper pro et une ambiance chaleureuse

Pascal Papazian, alias Framboise, a fait six années de médecine avant de décider, en 2002, de changer de voie. Sa troupe de danseurs, chanteurs, serveurs est non seulement hyper pro sur scène mais d’une immense gentillesse en salle. Car ici, les danseurs-chanteurs-transformistes assurent le service de l’entrée au dessert.

Le spectacle est très maîtrisée, pendant deux heures, tout le monde y passe : de Kylie Minogue à Véronique Sanson, en passant par Amy Winehouse et Christine and the Queen. De l’humour, de l’esprit, des plumes et des sequins, et un grand moment d’émotion. Si vous passez par le boulevard Voltaire, n’hésitez pas à vous arrêter chez ces durs à queer, comme ils disent.

Infos pratiques : Artishow Cabaret, 3, cité Souzy, Paris 11e . Tél.: 01 43 48 56 04. Métro : Rue des Boulets (ligne 9). A partir de 68 € le déjeuner spectacle et 89 € le dîner spectacle.

Effeuillage: L’Artishow, le transformisme généreux

Le cabaret burlesque n’est plus juste une affaire de femmes grâce au « boylesque », cette nouvelle vague de shows masculins sensuels, comiques et débridés. Au cabaret l’Artishow, tous les éléments sont là, assemblés à leur façon…

L’été sera chaud, l’été sera show ! A Paris, au cœur du 11e arrondissement, depuis treize ans, un cabaret monté par un petit groupe d’amis travaille en permanence à renouveler ses numéros, afin de séduire au mieux un public très hétéroclite. Les fards se posent différemment, la lumière explose ailleurs, la chorégraphie inspire autrement : à l’Artishow, on est sans cesse en mouvement.

Des mises à jour régulières

«Viva, notre show actuel, a été créé en novembre dernier mais évolue régulièrement grâce à l’ajout et au remplacement régulier de numéros au cours de l’année. La nouvelle revue est prévue pour novembre prochain», détaillent Xavier, le metteur en scène et Pascal (alias Framboise), le directeur de l’établissement. Et cet été, des soirées spéciales sont programmées, comme un spectacle «spécial Mylène Farmer» le 31 juillet ou encore une soirée « plage » le 15 août.

Les éléments du cabaret burlesque dispatchés

Ici donc, les hommes campent des femmes (quand ils ne se mettent pas dans la peau d’un des Village People). Avec humilité, tendresse et émotion, ils offrent un spectacle d’une grande générosité dans lequel les éléments du cabaret burlesque sont dispatchés : humour, numéros, meneur de revue charismatique (avec l’impressionnante Framboise en figure centrale), plumes et paillettes…

Si l’effeuillage n’est pas total, de nombreux personnages se débarrassent volontiers de leurs premières couches de costumes et les sensuels danseurs qui accompagnent le show n’ont pas vraiment sur le dos de quoi affronter un hiver cinglant. Le cabaret burlesque affiche une femme décomplexée et heureuse de s’exhiber, tout comme ici, version transformiste.

De Michael Jackson à Amy Winehouse : “L’Artishow”, haut lieu du transformisme

Loin des maisons à touristes, ce cabaret parisien cultive depuis treize ans un esprit beaucoup plus convivial et mutin.

Les cabarets font toujours la légende de Paris. Loin des maisons à touristes, l’Artishow cultive, depuis treize ans, un esprit beaucoup plus convivial et mutin. Sûrement parce que c’est d’abord une affaire de copains, plus que de commerce. En 2002, Pascal, Xavier, avec Jean-Yves et Mamita, tous deux aujourd’hui disparus, abandonnent leurs respectables professions de médecin, libraire, garagiste et restaurateur, pour ouvrir un cabaret transformiste. Un pari osé dans un milieu joyeusement contaminé par la personnalité emblématique de Michou.

Leurs revues, aussi irrévérencieuses que drôles, créent la nouveauté en ajoutant aux figures classiques du genre (Sheila, Mylène Farmer, Céline Dion, Chantal Goya, Mireille Mathieu…) des icônes pop-rock rares au cabaret (Nina Hagen, Amy Winehouse, Christine and the Queens, Kylie Minogue). Chaque transformation s’appuie sur un jeu de comédien et une gestuelle parfaitement maîtrisés, dans la pure tradition de l’onnagata japonais. Xavier Barboteu, qui signe désormais la mise en scène, montre aussi de grandes aspirations littéraires et cinématographiques. A l’exemple du fantastique onirique de Maurice Tourneur et de Jean Cocteau pour la toute nouvelle revue, Diablo, qu’accentuent les surprenants intermèdes chorégraphiques de Stéphane Marmitte et Bastien Queysal. Pour une soirée décidément pas comme les autres.

 » Artishow: l’illusion parfaite « 

Le grand Aznavour, la môme Piaf, Mylene Farmer, Sheila et ses couettes, mais aussi Brigitte Bardot ou Mireille Mathieu en duo inédit avec Nana Mouskouri : les imitations sont parfaites dans ce spectacle d’1h45 de l’Artishow, deuxième cabaret transformiste de Paris après Michou. On aime l’absence de vulgarité,l’humour relevé des plantureuses Mamyta et Framboise et le repas de bon goût.

L’ Artishow sur les ondes !

…Dans la plus pure tradition du cabaret parisien d’antan, l’Artishow séduit le palais avec délicatesse et tenue… dans un cadre exceptionnel tout comme l’est le prix…la fête des sens dans un endroit qui mérite d’être mieux connu et mieux apprécié. Qu’on se le dise….

Vous êtes un aficionado de Michou ?

Essayez l’Artishow, un cabaret transformiste qui se situe dans le même esprit,avec des imitations de Juliette, Y.Horner, B. Bardot, etc… Le tout dans une ambiance très familiale. de bon goût.